Borinage

Les bénévoles accompagnent les enfants en classe pour les aider dans leurs apprentissages.

Ergothérapeute et maman de cinq enfants, Christine Dufour fondait il y a pratiquement trois ans l’asbl « On souffle dans ton dos » afin de mettre en place des aides spécifiques en vue d’accompagner au quotidien des enfants porteurs de handicap (retard de développement, déficience intellectuelle, troubles moteurs, génétique, de l’apprentissage,…).

Aujourd’hui, une soixantaine d’enfants sont accompagnés par des bénévoles. « Ma petite dernière souffre d’une mutation génétique rare qui donne lieu à un retard de développement accompagné de traits autistiques et d’une déficience intellectuelle. Des aides existent mais elles restent insuffisantes pour permettre l’inclusion d’enfants différents, notamment dans l’enseignement ordinaire », explique la présidente de l’asbl.

Forte de ce constat et de sa propre expérience, cette dernière se mettait en quête de bénévoles prêts à accorder un peu de leur temps. Aujourd’hui, une recherche est lancée pour trois enfants de la région. « À La Bouverie, il s’agit d’un petit garçon de 1ère année, porteur de troubles du langage. Nous cherchons quelqu’un qui serait disponible deux matinées par semaine pour l’aider en classe. »

Du côté de Mons, une fillette scolarisée en maternelle et atteinte d’un syndrome génétique entrainant un retard de développement espère trouver un peu d’aide aux côtés d’un ou une bénévole. Enfin, à Jurbise, un élève de 2e année primaire souffrant de dyspraxie, de troubles de l’attention et d’hyperactivité nécessiterait un encadrement une à deux matinées par semaine.

« Les écoles sont souvent très disposées à accueillir nos bénévoles en classe car c’est une aide supplémentaire pour l’enseignant qui doit gérer une classe au sein de laquelle les enfants évoluent différemment », poursuit Christine Dufour. « Au quotidien, nous remarquons qu’avoir cette mixité de profils en classe est une réelle plus-value pour tous, notamment parce que des valeurs d’entraide, de solidarité, de tolérance sont très présentes. »

Installée à Enghien, l’asbl intervient régulièrement en région montoise et dans le Borinage mais également dans la région du Centre, dans le Tournaisis, à Charleroi, dans le Brabant Wallon et de plus en plus souvent à Bruxelles. Les bénévoles ne disposent quant à eux pas toujours de compétences spécifiques, même si parmi eux, l’on retrouve fréquemment des enseignants retraités. La principale qualité réside finalement dans la disponibilité et la bienveillance de ces bénévoles.