L’impatience des enfants de rencontrer le Père-Noël, en chair et en os, monte d’un cran à l’approche des festivités ! À Boussu, ce sera possible dans moins de 24 heures : ce mercredi à partir de 13h30, un petit train venu tout droit des plus froides contrées sillonnera en effet les rues de l’entité. À son bord, le Père-Noël, bien décidé à venir à la rencontre des petites têtes blondes ! Plusieurs d’entre elles auront la possibilité de le rejoindre le temps de quelques kilomètres.

"L’idée me trottait déjà en tête l’an dernier mais toutes les activités avaient été annulées à cause de la crise", explique Sandra Narcisi (PS), échevine de la jeunesse et du Plan de cohésion sociale. "Les activités en intérieur ne sont plus possibles sans prendre de risques, nous sommes donc contraints de nous adapter et de privilégier les activités d’extérieur. J’avais pris des contacts pour obtenir ce petit train et le Père Noël a accepté de répondre à notre invitation."

À ses côtés, les enfants retrouveront quelques personnages issus du monde de Disney, par exemple le roi Lion, la Reine des neiges ou encore son fidèle ami Olaf. "Les petits conseillers communaux seront également à bord. Les enfants de l’entité pourront monter à bord et profiter d’un parcours d’une heure" Quelques mesures devront être respectées, notamment le port du masque obligatoire dès six ans. Les parents ne pourront pas les accompagner.

"Les enfants seront encadrés par nos éducateurs, ils ne seront pas seuls", insiste Sandra Narcisi. "Ils pourront monter au départ de la place de Boussu à 13h30, de la place Saint-Charles à Boussu-Bois à 14h30, de la place Champs des Sarts à 15h30 ou de la place d’Hornu à 16h30. Ils seront redéposés au même endroit une heure après leur embarquement." Des arrêts sont par ailleurs prévus au sein des différents homes de l’entité.

Pas question, bien sûr, de pénétrer dans les établissements. Mais une attention particulière sera portée aux ainés. "Avec l’extrascolaire, nous avons rédigé des cartes postales, des poèmes qui seront remis aux résidents afin de leur apporter un peu de chaleur et de réconfort. C’est, je pense, une belle façon de renforcer les liens intergénérationnels", sourit encore l’échevine, également en charge de la politique du troisième âge.

On notera que le train ne peut accueillir qu’un maximum de 50 personnes. Tous les enfants n’auront donc pas l’occasion de monter à son bord. "Nous ne pouvons pas non plus circuler dans toutes les rues de l’entité, c’est impossible. Nous sommes conscients qu’il y aura quelques déçus mais nous faisons vraiment notre possible, tout en tenant compte des conditions sanitaires qui nous sont imposées. Il nous tenait à cœur de proposer quelque chose, malgré toutes les annulations."

Une dernière action, l’opération Le cœur sur la main, sera encore menée avant la fin de cette année. Elle consiste à distribuer des cadeaux et des denrées non-périssables aux personnes les plus fragilisées grâce à la mobilisation des membres du conseil communal des enfants. Cette distribution sera organisée les 29 et 30 décembre.