Les premiers plongeons sont attendus aujourd'hui.

Enfin ! Après une très longue période de travaux, il est à nouveau possible d’aller refaire quelques longueurs dans les bassins de la piscine de Quaregnon, rebaptisée Aqua’regnon. Les sportifs et moins sportifs, jeunes et moins jeunes pourront profiter d’une infrastructure flambant neuve, correspondant aux normes actuelles. Pas moins de 2,27 millions d’euros, dont 75% subsidiés, ont été injectés dans ce projet de rénovation.

Une rénovation bien nécessaire puisque la structure était pour le moins vétuste. Sur base d’un audit de fonctionnement commandé par le collège communal en 2008, le conseil communal adoptait, en décembre 2009, le principe de rénovation de la piscine en mettant l’accent sur l’amélioration des performances énergétiques d’un bâtiment pour le moins énergivore. Les plans définitifs étaient validés en 2012 et le dossier introduit auprès de la Région wallonne.

À l’automne 2013, un premier problème est constaté et la piscine est fermée quelques semaines, avant de l’être pour une longue période en janvier 2017. S’en est suivie une litanie de contretemps et de complications (surprises techniques, oublis en cours de route, modifications des normes et réglementations,…) qui ont perturber le chantier et repousser à de multiples reprises sa fin. Ces contretemps sont désormais derrière les autorités, qui se réjouissent de la fin des travaux.

"Cette nage en eaux troubles fut longue", ironisait le bourgmestre, Jean-Pierre Lépine (PS). "La philosophie de ce projet a toujours été une évidence : offrir aux quaregnonnais un espace d’apprentissage de la natation à prix honnête et un lieu où l’on peut se détendre. Le coût financier et les difficultés de gestion technique d’une piscine communale ne sont plus à présenter. Ce poids est particulièrement lourd à porter pour les communes et engendre de plus en plus la mise en place de partenariat public-privé et le développement de centres de loisirs aquatiques."

Et de poursuivre : "Sans dénigrer ce type de partenariat, notre piscine s’inscrit quant à elle dans une vision de service public, qui allie les aspects sportifs, de bien-être, de sécurité, de proximité et d’accessibilité. Elle se veut donc complémentaire à ces centres ludiques aquatiques." Alors que l’apprentissage de la nage est indispensable, on constate encore trop d’enfants ne bénéficiant pas de cette possibilité.

"Accepter cette situation est intolérable pour moi. Chaque enfant devrait pouvoir jouir d’un lieu où apprendre rime avec se divertir sous l’œil bienveillant d’un adulte." Ainsi, des plages horaires seront disponibles pour les clubs après les cours des écoles. Les premiers plongeons sont attends dès aujourd'hui. Avis aux amateurs donc.