Des heures de travail pour quelques minutes de plaisir, le tout pour la bonne cause ! C’est ce que propose Muriel Buchet depuis le mois de février dernier, dans le cadre de l’opération Viva for Life. Vétérinaire depuis plus de 30 ans du côté de Baudour, cette dernière a décidé de mettre sa passion de la pâtisserie au service des enfants les plus défavorisés. Le défi est de taille : confectionner, avant la fin de cette année, pas moins de 1000 bombes chocolatées.

Remplies de poudre de cacao et de guimauves, celles-ci sont à savourer à tout moment de la journée. La seule condition : verser du lait bien chaud sur ces petites douceurs avant de profiter d’un moment de détente. "Je m’intéresse à Viva for Life depuis le début mais je n’avais jamais franchi le pas d’y participer", explique Muriel Buchet. C’est finalement la crise covid et les confinements successifs qui l’ont poussé à en faire plus.

"Il ne m’était plus possible de recevoir ma grande famille, seuls les petits comités étant encore autorisés. J’ai cherché des recettes susceptibles de nous faire plaisir et je suis tombée sur cette recette de bombe en chocolat. J’ai trouvé un sponsor qui m’a permis de réduire les frais d’achat des matières premières, j’ai commandé des boites, confectionné des étiquettes et je me suis lancé le défi de vendre 1000 boules avant la fin de cette année."

Le compte est désormais presque bon. "J’ai commencé en février, avec une interruption entre Pâques et octobre, d’une part parce qu’il commençait à faire trop chaud, d’autre part pour ne pas faire concurrence aux professionnels en pleine période de Pâques. Aujourd’hui, ce sont 900 bombes qui ont déjà été vendues. Et je continue puisque j’ai tout ce qu’il me faut sous la main." Un chèque de 4400 euros a déjà pu être remis à Viva for Life.

À quelques jours de la clôture de son défi, la Baudouroise estime avoir vécu une belle expérience. Pour autant, rien ne dit qu’elle remettra le couvert. "En tout cas, pas sous cette forme car cela m’a pris énormément de temps. Et au-delà des fournitures, il y a des coûts supplémentaires, par exemple l’électricité pour faire fondre tout ce chocolat. Mon mari râle un peu (rires)... Mais c’est pour la bonne cause ! J’envisagerai peut-être plus quelque chose en lien avec mon métier, on verra."

Les bombes de Muriel Buchet sont encore disponibles dans les commerces locaux, à savoir la confiserie Bouguignon, la boulangerie Julie&Sandy, la Cense du Mayeur ou encore la boucherie fromagerie Decocq. Les boites sont vendues au prix de 10 euros et contiennent deux bombes chocolatées.