La situation perdure depuis plusieurs mois déjà, contraignant les autorités politiques locales à prendre des mesures de précaution. En raison d’un risque persistant de présence de sangliers, l’accès au parc communal de Baudour reste strictement réglementé. L’objectif réside bien entendu dans le fait d’éviter une éventuelle rencontre entre l’animal et les citoyens, et donc une réaction imprévisible.

Concrètement, le parc est désormais fermé à la population chaque soir, dès 22 heures et jusqu’à 6 heures du matin. Les accès carrossables sont quant à eux fermés chaque soir de la semaine, entre 21 heures et 6 heures. Par mesure de sécurité, toujours, les accès piétons restent inaccessibles en permanence, mais les piétons peuvent accéder au parc par les accès carrossables entre 6 heures et 21 heures. Tout accès aux zones forestières du parc est interdit en permanence.

Dans l’entité, ce n’est pas la première fois que la présence de sangliers sème quelque peu la pagaille. De nombreux jardins ont notamment été visités et retournés par les animaux, faisant ressembler les lieux à un véritable champs de pommes de terre. Les citoyens dont le domicile aurait été dégradé par les sangliers sont d’ailleurs invités à prendre contact avec la Division Nature et Forêt (DNF), afin d’être informés sur les dispositions juridiques et légales et sur la possible réparation des dégâts (065/32 82 41 - mons.dnf.dgarne@spw.wallonie.be).

Des conseils en matière de moyens de protection, indispensables pour éviter de nouvelles dégradations, sont par ailleurs disponibles dans une brochure explicative, disponible sur le site internet de l’administration communale de Saint-Ghislain. Cette dernière se tient à la disposition des citoyens qui souhaiteraient être accompagnés dans leurs démarches via le 065/76 19 54.