Les véhicules ont été saisis et des amendes distribuées aux contrevenants.

C’était une décision très attendue par la communauté, elle était finalement tombée au début du mois. Depuis le 4 mai dernier, les motards peuvent à nouveau sortir pour le plaisir de balader. Ils sont d’ailleurs très nombreux à arpenter les routes sous un soleil plus que printanier. Malheureusement, certains donnent du fil à retordre aux services de la zone de police boraine, massivement mobilisée sur le terrain.

Pour preuve : lors des patrouilles menées tout au long de ce week-end, les services ont procédé à de nombreuses saisies. "Ce sont au total 20 motos et un quad qui ont été confisqués", confirme la zone de police boraine. "Les véhicules l’ont été sur base de notre règlement général de police (RGP) mais aussi parce qu’elles étaient en défaut d’assurance et/ou d’immatriculation. Il s’agit pour la plupart de motos de cross, de Pocket bike ou encore de motos ayant été modifiées et ne pouvant dès lors pas être immatriculées."

Les véhicules saisis l’ont été sur le terril Saint-Antoine, créant une nouvelle fois d’importantes nuisances sonores pour les riverains voisins, mais aussi sur le site Natagora de Marionville, à Saint-Ghislain. Autant dire qu’en termes de respect de l’environnement, de sa faune et de sa flore, on repassera. Ce faisant, les contrevenants se sont exposés à d’importantes sanctions et seront contraints d'alléger quelque peu leurs portefeuilles.

"Ils ont fait l’objet de PV pour défaut d’immatriculation et/ou d’assurance et sur base de notre RGP, les motos ont été saisies pour une période de trois mois. Les propriétaires devront non seulement payer une amende, délivrée par le fonctionnaire sanctionnateur, dont le montant peut varier de 60 à 175€ (350€ en cas de récidive) mais également payer les frais d’enlèvement et de gardiennage." La police prévient: ce genre de comportement est récurrent et fera donc systématiquement l'objet de sanction. Précisons encore qu'en cas de récidive, le véhicule sera détruit. À bon entendeur, donc…