Borinage

L'enquête avait débuté il y a un an et vient d'être clôturée.

C'est un travail de longue haleine qui vient de se terminer pour les enquêteurs de la zone de police boraine. De nombreuses plantations de cannabis viennent en effet d'être mises à jour. Cette découverte aura nécessité du temps, de longues investigations et d'importants moyens humains. Ce sont en effet huit perquisitions qui ont été ordonnées dans ce dossier.

Tout a débuté en janvier 2018. Grâce à une dénonciation, les policiers découvraient 400 plants de cannabis à Frameries. Un an plus tard, en janvier 2019, la brigade anti-criminalité interpellait deux individus à bord d'un véhicule. Lors de la fouille, de l'herbe et une importante somme d'argent étaient découverts dans l'habitacle. Des perquisitions étaient menées dans la foulée.

© Zone de police boraine

Elles avaient permis aux enquêteurs de mettre la main sur les restes d'une ancienne plantation, toujours du côté de Frameries. L'enquête s'est poursuivie et le 5 mars dernier, grâce aux connexions établies entre différents dossiers et à un travail de terrain minutieux, ce sont 1000 plants de cannabis qui étaient découverts à Frameries par la zone de police boraine.

Cette découverte aura finalement permis au SER de mettre sur pied une opération d'envergure. Le 7 mars dernier, huit perquisitions étaient organisées. Celles-ci avaient débouché sur la découverte et la saisie d'une plantation, soit environ 700 plants. Ces perquisitions ont été menées sur le territoire de la zone de police boraine, à Colfontaine notamment, mais aussi en dehors de la zone.

Au total, ce ne sont pas moins de 60 policiers dont l'unité d'assistance spéciale qui ont été mobilisés. Neuf arrestations ont été ordonnées. Auprès audition, les individus ont été présentés au juge d'instruction en charge du dossier. Cinq d'entre eux ont été relaxés à l'issue de cette dernière. Les quatre autres ont été placés sous mandat et écroués.

© Zone de police boraine