Borinage

Durant deux jours, de nombreuses activités leur sont proposées.

Ce ne sont pas moins de 930 enfants qui participent ces jeudi et vendredi à la fête de clôture du parrainage, organisé depuis déjà 11 ans par la zone de police boraine. Durant deux jours, 50 classes de 6e année primaire parcourront les différents stands aux côtés de leur parrain ou de leur marraine qui, par trois fois, leur ont rendu visite en classe.

Cette fois encore, la zone de police boraine a pu compter sur le soutien des administrations communales et sur la participation de nombreux partenaires (les TEC, EpiCURA, Hygea, FostPlus, la zone de secours Hainaut-Centre,…) pour faire de cet événement une réussite. Au programme, des démonstrations, des stands de sensibilisation mais aussi des simulations.


“Le parrainage permet de continuer à développer la notion de proximité, de montrer aux enfants un autre visage du policier ”, explique Jean-Marc Delrot, chef de corps de la zone boraine. “C'est un concept riche d'enseignement pour les enfants bien sûr mais aussi pour les policiers qui y participent et qui s'investissent énormément.”

Tous les services sont concernés, que ce soit le service enquête et recherches, environnement, sécurité routière et ou encore la police de quartier. “On constate qu'une véritable relation se noue au fil de l'année entre les élèves et les parrains-marraines. À tel point que certains enfants finissent par se confier à eux sur certaines problématiques.”

À noter que cette année, l'accent était mis sur l'environnement. La zone a tenté de réduire au maximum sa production de déchets lors de la tenue de son salon. “La société évolue, les enjeux aussi : nous ne pouvons pas rester à l'écart. Nous avons donc décidé d'offrir des gobelets réutilisables à chaque enfant et non plus des bouteilles d'eau comme c'était le cas les années précédentes.”

Globalement, ce jeudi, les enfants participants avaient le sourire aux lèvres et l'enthousiasme était évident. “ Ma classe n'était plus complète depuis une semaine mais aujourd'hui, elle l'est. Ils attendaient cette journée avec beaucoup d'impatience. C'est une journée enrichissante et une belle sortie de fin d'année avant leur départ vers l'école secondaire”, souligne Marie Seve, institutrice à l'école du Centre de Boussu.

Sans grande surprise, certains stands ont rencontré plus de succès, comme la voiture-tonneau ou la rampe crash-test.