Dans la région, l’asbl Ce soir c’est Noël est connue pour remettre un sourire sur le visage des enfants hospitaliers en période de fêtes. L’an dernier, 21 mini-voitures avaient ainsi été offertes aux services pédiatriques de la région afin que les enfants puissent rejoindre plus sereinement les blocs opératoires. En cette année 2020 très difficile, les équipes se sont plus naturellement tournées vers les patients gériatriques.

Après avoir offert des tablettes aux hôpitaux, aux institutions et aux maisons de repos qui en faisaient la demande afin de rétablir le lien entre les familles et les résidents, c’est une toute autre action qui se prépare. "C’est finalement la suite logique de notre distribution de tablettes numériques", explique Caroline Leleux, présidente de l’asbl. "Nous ne pouvons malheureusement pas aller dans les hôpitaux auprès des patients… Mais nous pouvons malgré tout leur rendre le sourire."

Ce samedi matin, entre 11 heures et 13 heures, les bénévoles de l’association pourront compter sur le soutien des pompiers de Dour, de Quiévrain et de Saint-Ghislain. Une première action a déjà eu lieu dans la région du Centre, du côté de Soignies. "Nous nous rendrons dans plusieurs maisons de repos de ces entités et, grâce à la grande échelle, le Père-Noël pourra saluer les résidents confinés à travers la fenêtre. Les pompiers ont de tout de suite accepté de nous suivre dans cette opération un peu spectaculaire. C’est vraiment une façon pour nous de faire quelque chose pour les résidents, même si le contexte reste pénible."

L’équipe n’a malheureusement pas eu d’autre choix que de s’adapter à la situation sanitaire actuelle, d’autant plus qu’aucune action de vente n’a pu être menée. Conclusion, depuis l’achat des tablettes, les caisses de l’association n’ont plus été remplies. "Nous arriverons malgré tout les bras chargés de petits cadeaux. Nous avons puisé dans les réserves de l’année précédente pour pouvoir faire plaisir."

À l’heure d’écrire ces lignes, Caroline Leleux avait à cœur de garder les lieux secrets afin d’éviter de possibles rassemblements de curieux, toujours interdits pour éviter la propagation du virus.

Voir la vidéo de l'action à Soignies