Borinage

L'état de délabrement du bâtiment a également été pointé du doigt.

C’est un « sentiment d’abandon » qui a été dénoncé par les travailleurs du Centre de santé Arthur Nazé. Ceux-ci effectuent les visites médicales auxquelles doivent se rendre périodiquement les enfants des établissements scolaires des communes de Quaregnon, Colfontaine et Hensies. Mais ce lundi, ces visites n’ont pas été assurées.

© DR

Le personnel s’est croisé les bras afin d’exprimer leur mécontentement face à l’attitude des autorités. « Depuis plusieurs mois, le personnel de cette intercommunale essaie d’entrer en contact avec les bourgmestres de Quaregnon et de Colfontaine afin que ces derniers puissent répondre aux nombreuses interrogations des travailleurs », explique-t-on du côté de la CGSP-Admi.

Des inquiétudes liées à l’état de délabrement et d’insalubrité du bâtiment, aux conditions d’accueil et de travail du personnel, à l’avenir même de l’intercommunale alors qu’une partie du personnel partira prochainement à la pension et, enfin, à la santé financière de l’intercommunale. « À ce jour et après plusieurs tentatives de demandes de réunions, seul Jean-Pierre Lépine, bourgmestre de Quaregnon, a daigné rencontrer les représentants des travailleurs. Mais ce dernier ne peut s’engager sans que son homologue de la Commune de Colfontaine ne soit présent. »

© DR

Lucien D’Antonio aurait de son côté annoncer être en pleine réflexion quant à l’avenir du site. Aucune communication vers le personnel ne serait envisagée avant que cette réflexion ne soit aboutie. Du côté de la CGSP ce lundi, on regrettait un manque de considération et exigeait une prise de conscience des craintes du personnel d’un centre qui « joue un rôle primordial dans la prévention et la promotion de la santé des enfants. »