Les citoyens de REVOLHT nourrissent des "sentiments mitigés" après le vote par les parlementaires wallons sur la motion portée par la majorité. Cette motion demande au gouvernement régional d'examiner la pertinence de la Boucle du Hainaut en fonction des nécessités économiques, climatiques et d'abaissement du coût de l'énergie ainsi que des nuisances environnementales et de santé qui pourraient être créées par ce projet. A défaut de certitudes, le projet ne se fera pas, ont averti le PS, le MR et Ecolo.

"REVOLHT aurait préféré entendre de la part de l'ensemble des parlementaires qu'ils refusaient le projet de Boucle du Hainaut que veut imposer Elia dans quatorze communes hainuyères", ont indiqué les citoyens dans un communiqué. "REVOLHT aurait préféré entendre que tous les partis, à l'instar du cdH, du PTB et du PS, affichent un 'non' clair sur le projet imposé par Elia. Nous ne comprenons pas la position du MR et d'Ecolo, en contradiction avec celle adoptée par ces partis dans certaines majorités communales", a souligné REVOLHT, précisant toutefois avoir "le sentiment d'avoir été entendu et écouté". "Dans les motions déposées par les uns et par les autres, on peut lire de nombreux arguments développés ces dernières semaines, ces derniers jours, par le mouvement citoyen."

Le groupe REVOLHT, pour qui le projet de Boucle du Hainaut est inacceptable, a par ailleurs souligné que des arguments tels que le principe de précaution, les normes à légiférer, ou encore l'intervention d'experts indépendants, devront être pris en compte dans la suite du dossier de la Boucle du Hainaut.