Borinage

La police a procédé à 30 retraits de permis en marge du Summer Music Festival.

Ce weekend se déroulait à Boussu le Summer Music festival. Un événement qui a mobilisé plus de 70 policiers majoritairement issus de la police boraine. Sept policiers ont par exemple mené des contrôles routiers aux abords du festival. Sur les trois soirées de contrôles, ce sont 298 véhicules qui ont été contrôlés. Les résultats sont plutôt interpellant : 18 conducteurs étaient sous l'influence drogue, 52 étaient en état d'ivresse.

Ce sont donc 70 automobilistes sur 298 qui étaient en infraction, soit près d'un conducteur sur quatre. La police a procédé à 30 retraits de permis pour une période de 15 jours, a saisi cinq véhicules pour défaut d'assurance et a immobilisé quatre autres voitures pour non-respect de la législation relative au permis de conduire. Au total, 74 PV de roulage ont été rédigés et quatre autres PV pour détention de stupéfiants. Le service des taxes était également présent au cours de ces contrôles routiers. Le montant total récolté auprès des conducteurs en infraction s’élève à 68 868 euros.​

La police était également présente sur le site du festival ou à proximité directe. Le service intervention, le service d'enquête et recherche, la police de proximité et les maîtres chiens étaient mobilisés. Mais aucun incident grave n'est à signaler. Quelques véhicules ont bravé les interdictions de stationnement puis contactés et invités à déplacer leur voiture au risque de la voir embarquée par un dépanneur. 

Une personne a aussi été arrêtée pour détention de stupéfiants tandis qu'une douzaine d'interventions étaient liées à des bagarres sur ou à proximité du site du festival, à des personnes en état d’ivresse sur la voie publique ou à des incivilités. Alors qu’il urinait sur la voie publique, un homme s’est par exemple montré insultant envers les policiers qui l’avaient invité à se soulager ailleurs. 

"Dans l’ensemble, le dispositif policier a été fort apprécié par les festivaliers et les riverains", commente la police boraine. "Nous dénombrons peu d’incidents mais sommes particulièrement interpellés par les résultats des contrôles routiers (qui étaient annoncés !). à 70 conducteurs sous influence c’est trop, beaucoup trop !"