De tout temps et plus encore ces dernières années, elles ont été adoptées afin de lutter contre le gaspillage alimentaire de manière écologique et naturelle. Omnivores, les poules sont en effet capables d’engloutir jusqu’à un tiers des déchets produits par un ménage de quatre personnes et finalement mangé jusqu’à 200 kilos de déchets organiques par an. À Boussu, ces statistiques ont suffi à séduire les autorités communales.

En effet, en septembre prochain, 270 ménages pourront devenir les heureux propriétaires de deux poules. "La réduction des déchets est un défi planétaire majeur où chacun a un rôle à jouer", explique-t-on du côté de la commune. "Mieux trier, proscrire les produits jetables, réduire sa production de papiers, composter, réparer ou donner au lieu de jeter sont de bons réflexes à adopter au quotidien."

L’adoption de poules est là aussi une solution écologique. Une première distribution de gallinacés avait déjà été organisée en 2020 mais l’opération avait dû être interrompue, crise sanitaire oblige. Les personnes qui n’auraient pas pu en profiter à l’époque peuvent à nouveau se manifester et adresser une demande auprès de l’administration (en remplissant un coupon disponible sur le site internet) par courrier postal, par e-mail (environnement@boussu.be ou jil.leclercq@boussu.be) ou se présentant au service travaux (27 Voie d’Hainin) en semaine, entre 10 heures et midi ou entre 14 heures et 16 heures.

La distribution est prévue le 4 septembre prochain entre 9 heures et midi, sur rendez-vous, au service travaux. Les futurs bénéficiaires devront adhérer au règlement relatif à la bonne gestion des animaux.