Une bien mauvaise surprise se trouvait dans le ruisseau du Saubin à Boussu hier où des dépôts sauvages y ont été laissés. Le bourgmestre de Boussu, Jean-Claude Debiève, prévenu des faits a immédiatement envoyé la brigade spéciale des ouvriers communaux sur les lieux, situés à l’Avenue de l’Espoir.

Le travail acharné des ouvriers communaux a permis au ruisseau de retrouver son état de propreté normal en très peu de temps. La commune, bien que satisfaite du bon travail de ses équipes, regrette le manque de civisme de certains habitants. "S’il y a lieu de se réjouir de l’efficacité des ouvriers communaux, l’état d’esprit et le manque d’éducation de quelques citoyens posent question", déplore la commune de Boussu. "Par leur incivisme, ils mettent à mal les efforts déployés afin de maintenir la propreté dans l’entité."

La prévention et la sensibilisation au tri des déchets sont pourtant enseignées dès le plus jeune âge dans les écoles de l’entité. Force est de constater que cela n’est pas toujours suffisant. Des sanctions plus importantes seront prises à l’encontre des citoyens inciviques. Le bourgmestre est cependant bien conscient que ces actes sont commis par des personnes peu scrupuleuses qui ne sont pas le reflet de l’ensemble de la population. Il renouvèle d’ailleurs sa confiance envers ses concitoyens et remercie ceux et celles qui continuent à lutter pour maintenir la propreté dans la commune.

La commune de Boussu annonce également qu'elle se munira très prochainement de caméras mobiles. "L’acquisition de caméras mobiles permettra à court terme de faciliter la poursuite des personnes faisant preuve d’incivisme", explique-t-elle. "Nous n’admettrons aucune circonstance atténuante pour ce type de délits".