Borinage

L'événement familial est organisé pour la deuxième fois.

Inutile de prendre l’avion ou de faire d’innombrables kilomètres en voiture pour passer du bon en famille ! À l’aube des vacances scolaires, le 30 juin prochain plus précisément, le centre culturel de Boussu organisera la seconde édition du Verger et proposera ainsi une multitude d’activités pour les petits comme pour les grands.

"Nous restons sur la même structure que l’an dernier en misant sur un festival très familial et toujours totalement gratuit", explique Lolita Demoustiez, directrice du centre culturel. "Nous investissons une nouvelle fois le verger, qui est un espace public encore très méconnu mais surtout un site qu’il nous tient à cœur de préserver et de développer."

© DR

Concrètement, dès 14 heures, les visiteurs pourront profiter d’un espace dédié aux familles avec des jeux, des animations, un parcours aventure, des balades à cheval ou encore des ateliers créatifs. "Les associations avec lesquelles nous travaillons tout au long de l’année proposerons différentes activités afin de montrer ce qui se fait localement. Un espace sera aussi dédié à l’artisanat sous toutes ses formes."

La grande nouveauté de cette seconde édition réside en l’installation d’un espace zen qui permettra au public de déguster l’une ou l’autre tisane, de s’initier à la poterie, à la luminothérapie ou encore à l’équithérapie. Notons encore qu’une balade contée sur l’histoire de la vallée du Hanneton et un parcours spectacle d’une dizaine de saynète sur fond de développement durable seront proposées.

Avec, tout au long de la journée, des concerts et animations musicales et, en fin de journée, une ambiance plus rétro. "Nous sommes conscients que de nombreuses familles n’auront pas la chance de partir en vacances ou ne pourront pas nécessairement s’offrir une journée dans un parc d’attraction, par exemple. Le fait que notre événement soit gratuit permet à chacun de profiter d’une belle journée qui mêle détente, découvertes et apprentissages", ajoute Lolita Demoustiez.

Si l’an dernier, 2000 personnes avaient répondu à l’invitation, l’organisation espère faire aussi bien ou mieux pour cette seconde édition. Ce qui, sur base des premiers retours et commentaires, semble bien parti.