Une capsule vidéo réalisée par les élèves de l’Institut technique et commercial de Boussu sera projetée ce 19 décembre.

Fléau de l’ère numérique, le cyberharcèlement fait l’objet de plus en plus de campagnes de sensibilisation. L’institut technique et commercial de Boussu a décidé, lui aussi, de lancer un projet de prévention sur base d’une capsule vidéo.

Début novembre, les membres de l’asbl Loupiote s’étaient immergés dans le quotidien des élèves pendant près d’une semaine afin de réaliser le tournage d’une capsule vidéo. Au départ de témoignages d’élèves et d’exercices d’improvisation, un scénario a été imaginé par les écoliers. Ce petit film aura pour nom Les têtes à clat en référence au nom des classes ateliers de l’école.

Les élèves ont été assez sensible à ce projet qui leur a permis de se rencontrer au-delà des conflits qui habitent les cours de récréations. L’expression orale leur a donné l’occasion de développer des valeurs de respect de l’autre et a réalisé un travail concret sur leurs préjugés. La participation au tournage les a également aidés à se dépasser et à accroître leur estime de soi.

L’équipe éducative de l’établissement entend bien prolonger les bénéfices de cette initiative. Elle compte notamment proposer aux écoles primaires avoisinantes une projection-débat de la capsule vidéo orchestrée par les élèves de l’institut.

La vidéo sera présentée publiquement le 19 décembre dans l’enceinte de l’école. L’accueil se fera à 18h et la projection de la vidéo s’en suivra. Après cela les personnes présentes seront invitées à en débattre autour d’un verre.

© DR

© DR

© DR

© DR