Borinage

Patrick Sébastien se produira sur la grand-place dimanche soir.

Alors que les festivités du Doudou se clôturent à Mons, c’est du côté de Boussu que les préparatifs vont bon train ! À partir de ce vendredi jusqu’à dimanche, la traditionnelle braderie prendra ses quartiers pour s’étendre sur la grand-place et dans les rues avoisinantes. Plus de 200 brocanteurs et commerçants permettront aux badauds de chiner tandis qu’une quarantaine de métiers forains seront représentés.

Entre 30 et 40.000 personnes sont attendues dans la petite commune boraine sur l’ensemble du week-end. C’est dire si l’événement est devenu au fil des années un rendez-vous incontournable. « Nous espérons que la météo sera au rendez-vous car nous en sommes tributaires ! Les échos sur la programmation sont plutôt positifs, nous espérons que tout se passera bien », explique le bourgmestre, Jean-Claude Debiève (PS).

Si la braderie est avant tout un événement populaire, elle est surtout une bouffée d’oxygène pour certains habitants. « Nous tentons de lui donner un impact très fort en invitant des artistes que l’on ne rencontre pas tous les jours, qui sont bien souvent inaccessibles car aller les voir en concert peut coûter très cher. Nous voulons surtout donner du plaisir à nos citoyens, montrer que notre région, notre commune a de l’ambition, que les choses bougent ! »

Bien entendu, la gratuité totale des festivités est l’une des clés de ce succès. « Nous avons fidélisé un public et même certains artistes. Nous apportons quelque chose de neuf, un peu de gaieté aux familles et à leurs enfants sans qu’elles n’aient à dépenser le moindre centime. Aujourd’hui, certains viennent de Flandre, de Bruxelles, du Brabant ou encore de France pour vivre avec nous ce week-end festif.»

Pour rappel, le coup d’envoi sera donné vendredi soir vers 18 heures avec la scène jeunes, Shank is Cool, CompoBazz et Daddy K. Le lendemain, on retrouvera Simple Dream, Golden Cover Rock, Alain Des, Lady Cover et Mademoiselle Luna. Enfin, dimanche, seront sur scène : Walter Durieux, Sharing et Patrick Sébastien.