Selon la Fondation contre le cancer, le tabac est la première cause de décès évitable en Belgique. Sur tous les décès de 2013, 14 000 étaient imputables au tabac. C’est près de 18 fois plus que le nombre cumulé de décès par accident de la route et sept fois plus que le nombre de suicides. Des chiffres qui permettent dès lors de mieux comprendre l’utilité de la semaine de tabac, lancée ce matin, et à laquelle la commune de Boussu adhère.

"La semaine dite "sans tabac" est programmée du 17 au 23 mai, à l’initiative du Plan Wallon Sans Tabac", précise-t-on du côté de l’administration communale. "Des activités, des mini-défis, des astuces, des pensées positives seront accessibles tant à destination des professionnels de la santé que du grand public via le site www.semainesanstabac.be". Concrètement, chaque jour, une page spécifique sera consacrée à un bénéfice de l’arrêt ou de la diminution du tabac.

Ce lundi, l’on apprend par exemple qu’arrêter de fumer permet de récupérer un meilleur goût et un meilleur odorat. "Le tabac inhibe le goût et rend les aliments bien fades. C’est pourquoi, les fumeurs ont tendance à consommer plus d’exhausteurs de goût et à manger plus salé, plus sucré et plus gras", peut-on lire. "Au bout de 48 heures sans fumer, les récepteurs gustatifs récupèrent leur sensibilité. On retrouve rapidement des sensations gustatives."

Au niveau de l’odorat, le site confirme que les fumeurs "possèdent un odorat réduit par rapport aux non-fumeurs. Dès les premiers jours après l’arrêt du tabac, certains produits issus de la fumée du tabac, comme les goudrons et le monoxyde de carbone, commencent à être éliminés. Après seulement une à deux semaines, certaines odeurs dont on avait parfois complètement oublié l’existence, peuvent être à nouveau reconnues."

Le mini-défi du jour consiste quant à lui à préparer "un repas plaisir et santé" et à partager une photo ou la recette sur les réseaux avec le hashtag #semainesanstabac. Pour les professionnels, des webinaires et des informations pratiques pour aider les fumeurs à diminuer ou à stopper leur consommation de tabac seront accessibles. Pour la commune de Boussu, participer à pareille opération de sensibilisation était important.

"Chaque arrêt réussi sera un plus "santé-longévité" pour un voisin, un proche, un ami. Chaque avancée anti-tabac rendra notre planète plus propre, plus saine, plus agréable à vivre. Chaque mégot en moins servira notre environnement et assainira nos poumons."