Tous bénéficient de subsides et sont désormais calés dans un planning prévisionnel.

En décembre dernier, le collège communal de Boussu attribuait les marchés portant sur trois vastes chantiers de rénovation : la phase deux des rénovations des rues Sainte-Louise et Sainte-Victoire du Grand Hornu, la réfection de trottoirs dans six rues et l’entretien de voiries et l’aménagement de parkings aux abords des écoles et places publiques. Ces chantiers sont aujourd’hui calés dans un planning prévisionnel.

Tous les dossiers bénéficient de subsides du Fonds d’Investissement (FRIC) 2017-2018. En d’autres termes, le SPW subsidie un euro pour chaque euro investi par la commune. Le montant réel du subside ne sera donc calculé qu’au moment du décompte final des travaux. Les autorités subsidiantes, le Spw, ont marqué leur accord sur chacun des 3 dossiers, en date du 8 février. Ils sont pleinement exécutoires.

Concrètement, le chantier du Grand Hornu consiste en la réparation du revêtement existant sur le site classé Unesco. Les rues concernées sur les rues Sainte-Louise y compris la liaison avec la rue de Wasmes, et la rue Sainte-Victoire. 349 806 euros sont prévus pour un subside attendu de 174 903 euros. Cette deuxième phase de chantier est prévue pour juin prochain.

Au niveau des trottoirs, six rues bénéficieront d’une réfection : les rues des Arbalestriers, des Postes, Robersart, de la Chapelle, du Moulin et Barbet. 379 507 euros sont prévus pour un subside attendu de 189 753 euros. Le chantier est programmé pour le mois de septembre. Enfin, l’entretien extraordinaire de voiries et l’aménagement de parkings aux abords des écoles et places publiques (jardin des sarts, rue de l’alliance, du commerce, école du Grand Hornu, gare de Boussu, place Barabas et hall des sports de Boussu) nécessitera une enveloppe de 542 914 euros pour un subside attendu de 271 457 euros. Le chantier pourrait débuter en juin.

La commune précise encore que dès confirmation du début ferme et définitif des trois chantiers par les entreprises désignées, les riverains seront prévenus via un avis déposé dans les boites aux lettres. Les incidences pratiques sur leur quotidien seront communiquées en temps voulu.