Et de trois ! Afin de répondre à l’augmentation des demandes et besoins émanant de la population, le CPAS de Boussu poursuit le développement de son service de taxi social en s’équipant d’un troisième véhicule. Ce dernier vient ainsi compléter l’offre actuelle, composée d’un premier véhicule et d’un second, adapté aux personnes à mobilité réduite.

Le taxi social est destiné à toute personne qui, faute de moyen de transport, rencontre des difficultés réelles de déplacements pour les différentes obligations de la vie quotidienne. "Le service entend assurer le maintien du lien social via une mobilité garantie à un coût modéré", souligne Nicolas Bastien, président de la structure boussutoise.

Concrètement, les personnes qui souhaitent recourir à ce service ne doivent pas posséder de véhicule, doivent disposer de revenus équivalant au montant du revenu d’intégration sociale au taux de chef de famille, majoré de 20%, et être âgé de plus de 65 ans ou présenter un manque d’autonomie légère. Sur base d’autres motifs, un un accès peut être ouvert au service, moyennant l’accord du CPAS.

Une fois les autorisations obtenues, les bénéficiaires pourront recourir au service de taxi social pour se rendre aux rendez-vous médicaux, accomplir diverses démarches administratives, effectuer leurs courses, rendre visite à des personnes séjournant dans certains établissements déterminés (hôpitaux, maisons de repos,…). Ces déplacements doivent être effectués essentiellement dans la commune et dans un raton de 20 kilomètres au départ du domicile de la personne prise en charge.

Là encore, d’autres déplacements peuvent être autorisés si le CPAS donne son accord. Pour avoir recours au taxi social, un forfait de 2,60 euros par course, pour un maximum de 8 kilomètres. Au-delà de ces 8 kilomètres, le forfait reste inchangé mais il faudra ajouter 0,35 euros par kilomètre parcouru. Le taxi social roule du lundi au vendredi de 8 heures à 16 heures.

Les rendez-vous sont à prendre à la centrale de réservation au n° 065/45 06 09 (heures de bureaux). Lors de l’inscription, la demande sera analysée par un assistant social du CPAS afin de vérifier si les conditions d’utilisation sont remplies.