La mesure a été discutée entre la police et les bourgmestres de la zone ce lundi.

Nous évoquions ce lundi matin le souhait du chef de corps de la zone de police boraine de voir les parcs communaux fermés au public. C’est désormais officiel. Après discussion avec l’ensemble des bourgmestres concernés (Boussu, Frameries, Saint-Ghislain, Quaregnon et Colfontaine), des dispositions entre en vigueur afin de mettre définitivement un terme aux rassemblements, encore trop nombreux malgré l’interdiction.

Du côté de Colfontaine, le bourgmestre va prendre un arrêté pour le parc de Wasmes, le centre Plein Air et le parc de Pâturages. À Frameries, un arrêté de fermeture est pris pour l’ensemble des parcs de la commune. À Saint-Ghislain, le parc de Baudour sera fermé en dehors des réunions et un arrêté de police sera pris pour permettre une fermeture en soirée, à 19 heures au lieu de 22 heures habituellement. Il sera également fermé tous les week-ends.

Quaregnon n’est pas concernée puisqu’aucun parc n’est recensé sur le territoire communal. Enfin, du côté de Boussu, la commune n’a pas pris d’arrêté pour les parcs du Château de Boussu et le parc de Glattignies mais l'accès est impossible : les portes sont fermées et un affichage a été prévu par la commune afin d'informer la population. Ces dispositions sont d’application dès maintenant et le resteront aussi longtemps que nécessaires afin d’endiguer la propagation du Covid-19. Elles se sont révélées indispensables au vu du nombre d’infraction constatées ce week-end.