Borinage

Vincent Loiseau redevient échevin après avoir occupé durant huit ans le rôle de bourgmestre faisant fonction.

Ce mardi soir, Carlo Di Antonio reprenait officiellement ses fonctions de bourgmestre après avoir occupé celles de ministre durant huit années. Le bourgmestre faisant fonction ces dernières années, Vincent Loiseau, a donc laissé son fauteuil au bourgmestre en titre pour redevenir échevin. Naturellement, cette "passation" a entraîné quelques modifications au sein du collège communal.

Carlo Di Antonio reprend les compétences jusqu’ici assumées par Vincent Loiseau, à savoir la police, les finances, les secours, les nouveaux habitants, la population, l’état-civil et, récupère la régie communale autonomie et reprend également à sa charge les compétences liées à l’environnement et à la transition écologique. Logique, diront certains.

L’ex-bourgmestre f.f. revient à ses premiers amours, c’est-à-dire l’enseignement mais reprend aussi le logement, l’ALE et l’emploi, et les immeubles inoccupés. Il récupère auprès de Marine Coquelet la culture. Peu de changements dans le reste des attributions. Pierre Carton, Sammy Vanhoorde, Martine Coquelet, Patrick Poli et Christina Greco gardent leurs portefeuilles respectifs.

"Jacquy Detrain avait déjà quitté l’échevinat pour redevenir conseiller communal, il n’y a donc pas de grand changement dans la composition du collège ou dans la distribution des compétences", soulignait Carlo Di Antonio. "Pour ma part, je ne peux que saluer le travail qui a été accompli ces dernières années par Vincent Loiseau, qui n’a pas simplement été un bourgmestre faisant fonction. Il était pleinement bourgmestre, comme j’étais de mon côté pleinement ministre."

© E. Brl.

Entre les deux hommes, la situation avait toujours été claire. "J’ai un pincement au cœur car j’aimais cette fonction. Ça a été une expérience très riche pour moi, j’ai fait de très belles rencontres, appris énormément", expliquait Vincent Loiseau. "Je vais désormais continuer le travail aux côtés de mes collègues, que je remercie pour la collaboration de ces dernières années, au même titre que le personnel communal sans qui il serait impossible de faire tourner la commune."

Le collège ainsi remanié en a profité pour faire le point sur deux dossiers phares de la mandature. Le premier concerne la rénovation des anciennes câbleries, dont les travaux débuteront très prochainement pour accueillir, dans environ un an, des commerces et du logement. Le deuxième concerne l’ilot de la brasserie, lui aussi concerné par du logement. Dans les deux cas, les enjeux sont importants. Plus que jamais, le collège devra travailler de concert pour les faire aboutir sans fracas.