Clap de fin pour la deuxième édition du Kaki Club, qui s’est clôturé ce dimanche avec la venue d’Eva Queen. L’événement a une nouvelle fois fait carton plein cette année, marquée par la venue de Koba La D, PLK, SCH et Eva Queen ainsi que par la soirée des plus de 30 ans. Richard Vanderhaeghen dresse donc un bilan plus que positif et fait déjà une annonce pour la prochaine édition.

Pour sa deuxième édition, le Kaki Club avait une nouvelle fois pris ses quartiers à la Machine à feu de Dour du 13 au 24 avril. Au lendemain de la soirée de clôture, animée par la venue d’Eva Queen, Richard Vanderhaeghen, organisateur de l’événement, dresse un bilan plus que positif. "Nous avons fait carton plein pour cette deuxième édition", annonce-t-il. "L’événement a attiré beaucoup de gens de tous les âges. Le concept plaît vraiment, le pari est donc réussi."

Fort de ce nouveau succès, Richard Vanderhaeghen entend bien pérenniser l’événement. Certaines adaptations pourraient tout de même bien survenir. "J’envisage de combiner le Summer Festival avec le Kaki Club pour en faire un gros événement. Le Summer reviendra d’ailleurs du 11 au 14 août à Boussu comme à son habitude. Quelques jours supplémentaires pourraient bien être ajoutés", poursuit Richard Vanderhaeghen.

Les festivaliers se sont donc retrouvés en nombre à l’occasion de cette deuxième édition du Kaki Club. Après deux années perturbées par la crise sanitaire, la saison des festivals est donc revenue en force permettant à l’événement de rencontrer un succès encore plus important que la première édition. Un problème lié au système de ticket boisson a néanmoins fait parler de lui avant d’être rapidement réglé par les organisateurs.