Borinage

Le projet de déconstruction-reconstruction qui y est prévu est un grande première en Wallonie.

Dans les prochains jours, la SPAQuE se mettra au travail sur le site des Vaneaux, situé à Colfontaine entre l’axiale boraine et la rue du Pont d’Arcole. Un vaste chantier d’assainissement va débuter afin de permettre à la commune de Colfontaine et à l’intercommunale IDEA de développer un projet d’implantation des services communaux et du CPAS. Le chantier de réhabilitation devrait se clôturer fin 2021.

Les bâtiments fortement délabrés qui se dressent encore sur le site sont des vestiges de l’ancien charbonnage siège n° 3/5 d’Hornu-Wasmes, dont les activités ont cessé en 1957. Ils ont ensuite été occupés par différentes PME tandis que le terril a té exploité pour faire place à l’axiale boraine. Aujourd’hui, le site constitue un véritable chancre urbain.

Sur base d’un arrêté du gouvernement wallon publié en 2017, la SPAQuE va pouvoir intervenir. “Nous avons déjà réalisé un audit technique préalable de l’espace bâti existant afin d’en déterminer les cubatures et d’en inventorier le contenu ainsi que les déchets dangereux et les applications amiantes”, communique la SPAQuE. “La commune a, elle, procédé au déboisement du terrain, de manière à permettre la libre circulation des engins de forage et de chantier lors des étapes à venir de la réhabilitation.”

Une étape de déconstruction des bâtiments va donc débuter. “Elle a été conçue de façon à récupérer une partie des matériaux anciens (briques, béton, pierres bleues, faïencerie, métal, ardoises, terre cuite, NdlR) et à permettre leur réemploi dans les nouvelles constructions. Une fois cette étape terminée, les investigations des sols pourront être menées. À l’issue de celles-ci, les travaux de réhabilitation des sols et de sécurisation géotechnique seront menés pour permettre le développement du projet d’aménagement.”

Notons que ce projet-pilote de déconstruction-reconstruction est une grande première en Wallonie mais il pourrait devenir la norme à l’avenir. La commune souhaite en profiter pour prévoir sur le site l’aménagement d’une nouvelle bibliothèque, le regroupement des services administratifs et de service des travaux autour d’un nouveau parvis. Des parkings sont également prévus.

L’ensemble des travaux, co-financé par le Fonds européen FEDER et la Wallonie, seront terminés avant la fin 2021. Le budget alloué est de 1.750.000 euros.