Borinage

Les autorisations n'ont pas été accordées aux organisateurs.

Clap de fin pour un événement qui n’aura finalement jamais vu le jour. Le 14 septembre prochain, le site minier de Marcasse aurait dû être le théâtre d’une soirée électro totalement inédite. Il n’en sera finalement rien : l’organisation a multiplié les déconvenues avant d’annoncer, ce jeudi soir sur la page Facebook Le Visionnaire, que tout était annulé.

"Nous sommes dans le regret de reporter à une date ultérieure notre événement. Malheureusement, il y a eu des divergences. Ce projet s’annonçait prometteur vu l’engouement qu’il y avait autour (…) Le Visionnaire stoppe son activité pour une longue période. Ne soyez pas déçus car il y a plus important que l’annulation d’un événement dans la vie", peut-on lire.

En quelques jours seulement, l’organisation a opéré une véritable volte-face. En début de semaine, l’organisateur se disait en effet confiant. "L’événement est devenu un événement privé, réservé aux personnes qui ont déjà leurs tickets, aux amis et à la famille. Seules les personnes listées pourront entrer", assurait Antonino Barbarotta.

Selon ses dires, seule une autorisation communale était nécessaire pour que l’événement puisse avoir lieu. "Si nous n’avons pas cette autorisation, bien sûr, nous annulerons. Nous sommes des gens sérieux, nous sommes dans le milieu depuis longtemps. Nous voulons simplement revaloriser la région avec un événement musical sur un site riche d’histoire."

Cette autorisation n’aurait donc pas été obtenue auprès de l’administration, tandis que la police était toujours formellement opposée à la tenue de l’événement, qu’il soit privé ou non. "La police comme les pompiers ont rendu un avis négatif pour des raisons évidentes de sécurité et la commune a suivi ces avis", expliquait l’inspecteur principal Arnaud Buyle. "Le site n’est pas adapté. Il ne s’agit pas uniquement d’organiser un événement mais aussi de pouvoir gérer une crise si cela s’avérait nécessaire."

Et donc de permettre aux secours d’intervenir rapidement et en toute sécurité. "Nous gérons de nombreux événements sur la zone, nous ne sommes pas là pour nous y opposer, loin de là : nous sommes là pour aider à ce que tout se déroule sans incident. Si nous avions rendu un avis favorable aux organisateurs, nous serions allés à l’encontre de nos principes." La police se disait prête à intervenir en nombre pour empêcher la tenue de l’événement.

Les festivaliers qui disposaient déjà de leur ticket d’entrée sont désormais invités à contacter l’organisation.