Borinage

La zone de police boraine y menait une campagne de sensibilisation en ce jour de rentrée scolaire.

Ce lundi matin, jour de rentrée scolaire, marquait le retour des familles sur les routes avec les bonnes et moins bonnes habitudes. Pour marquer le coup et débuter cette nouvelle année scolaire du bon pied et en toute sécurité, la zone de police boraine menait une opération de sensibilisation au sein de l’école Notre Dame de Wasmes.

Accompagnés d’un policier, Mathias, Timéo et Anna ont ainsi observé les comportements problématiques aux abords de leur école. Force est de constater que malgré la présence des forces de l’ordre, certaines habitudes ont la vie dure : arrêt sur la voirie, débarquement des enfants côté chaussée et non côté trottoir, non-port de la ceinture de sécurité, vitesse inadaptée,... Les petites têtes blondes ont pu pointer du doigt ces comportements et les signaler aux parents imprudents.

"Nous sommes ici dans une période de sensibilisation, nous rappelons aux parents que les erreurs qu’ils commettent peuvent mettre en danger la sécurité de leurs enfants", explique Jean-Marc Delrot, chef de corps de la zone de police boraine. "Un accident est vite arrivé, d’autant plus que les travaux entrepris à proximité de l’établissement entraînent quelques changements et perturbations de circulation", ajoute Bertrand Caroy, responsable du service circulation.

Impossible de faire autrement pourtant, il faudra composer avec cette situation inconfortable au moins plusieurs mois. "Nous avons pris quelques dispositions, d’abord en envoyant un courrier aux parents afin de les informer de la tenue de ces travaux mais aussi en adoptant un plan de circulation et en créant une zone dépose-minute à deux pas de l’entrée de l’école", précise Frédéric Lecocq, directeur de l’école.

En ce premier jour, certains parents semblaient quelque peu perturbés par ces modifications. "Nous referons régulièrement le point sur la situation avec la police, l’administration communale, les services de prévention afin de faire évoluer ces dispositions en fonction de l’état d’avancement des travaux." Le tracé d’un passage piéton ne serait pas exemple pas de trop au niveau de la rue du Cimetière, où se situe justement le dépose-minute.

Notons qu’à partir de lundi prochain, la zone de police boraine mènera des actions similaires dans d’autres écoles de la zone. L’école qui comptabilisera le moins d’infractions à l’issue de la campagne l’emportera et pourra envoyer une classe à l’hôtel de police de la zone de police afin de profiter de sa piste de circulation. Quant aux parents… Ils seront verbalisés dès la semaine suivante s’ils ne respectent pas les règles les plus élémentaires de sécurité.