La patience a ses limites et à Jurbise, on est las d’attendre l’intervention de la Région wallonne. La commune a en effet pris la décision de réaliser elle-même les travaux de construction d’un rond-point près de l’école d’Herchies. À ce jour, seul un aménagement provisoire (du moins, en théorie) permet de sécuriser les alentours de l’établissement scolaire.

"La concrétisation d’un rond-point à cet endroit est absolument nécessaire et la commune va prendre les devants pour finaliser le dossier au plus vite", confirme la bourgmestre, Jacqueline Galant (LB). "Ce dossier, on en parle depuis des années. Mais comme souvent, les procédures administratives prennent du temps, d’autant plus que la voirie est régionale."

On le sait, les moyens budgétaires de la Région wallonne ne sont pas infinis et ses priorités ne collent pas toujours avec les attentes des pouvoirs locaux. "Le ministre Henry avait bien placé la réalisation de ce rond-point dans son plan infrastructure, mais pour 2024. C’est trop loin, alors que tout est finalisé chez nous."

La commune fera donc cavalier seul dans ce dossier, ou presque. "La voirie étant propriété de la Région wallonne, l’aménagement de ce giratoire au carrefour formé par les rues de Baudour et d’Erbisoeul à Herchies nécessitera la signature d’une convention de mise à disposition du domaine routier régional le temps des travaux."

La commune couplera ces travaux à la réalisation des trottoirs de la rue d’Erbisoeul et fera ainsi d’une pierre, deux coups.