Les dépouilles de Gérard et Michek ne présentent aucune lésion traumatique.

Les résultats de l’autopsie réalisée sur les deux corps retrouvés ce mardi à Colfontaine sont tombés. Ils permettent d’écarter la piste criminelle puisqu’aucune lésion traumatique n’a pu être trouvée. Toutefois, des analyses toxicologiques sont en cours afin d’écarter toute hypothèse d’empoisonnement.

Pour rappel, c’est dans une habitation de la rue Clémenceau, à Wasmes, que les corps de Gérard et Michel, deux sexagénaires nés en 1955 et 1958 ont été retrouvés sans vie par la police, ce mardi. Hier en soirée, aucune indication de cause criminelle n’était confirmée mais le parquet évoquait tout de même des décès suspects.

Selon le voisinage, Gérard était lourdement handicapé. Vivant sur place depuis quelques années, il nécessitait de l’aide, qu’il aura trouvé auprès de Michel. Les deux hommes vivaient ensemble mais n’étaient pas en couple. Ils n’avaient plus été aperçus depuis une semaine environ. Ce sont les voisins, inquiets, qui se sont rendus chez eux lundi soir. Constatant que la porte n’était pas verrouillée, ils avaient appelé la police.

Selon nos informations, recueillies sur place, des traces de sang avaient été aperçues sur des chaises. Ce qui avait inévitablement laissé planer la possibilité d’une mort violente. Il n’en est visiblement rien.