C’est une triste conséquence de l’irrespect de quelques-uns. À la suite des faits d’incivilités et des dégradations commises dans le parc communal de Jurbise jeudi dernier, le collège communal vient de prendre la décision d’adopter des mesures fortes dans l’objectif d’encadrer les visites du parc. Celles-ci rentrent en application dès à présent.

Lors de cette soirée bien arrosée, une bande de jeunes issus de plusieurs entités de Mons-Borinage avaient dégradé une partie du mobilier urbain placé au parc communal. Bon nombre de déchets sont par ailleurs restés sur place à la suite de leur passage.

"Nous avons tous été fortement choqués par ces événements. Même si nous comprenons le besoin des jeunes de se retrouver, nous devions réagir pour préserver la quiétude des lieux et des riverains", explique la bourgmestre, Jacqueline Galant.

"Malgré les caméras et malgré le système de fermeture des grilles automatiques, ce genre de faits est encore commis. Nous allons resserrer la vis, même si c'est dommageable pour les personnes qui respectent les lieux." Comme bien souvent, l’ensemble de la population se retrouve « punie » par la faute de quelques-uns.

Concrètement, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits. Et jusqu’au 1er juin prochain, toute consommation de boissons alcoolisées est interdite dans l’enceinte du parc communal. Cette interdiction pourra être renouvelée sur décision du Collège communal.

En cas d'infraction, des contraventions seront dressées par la Zone de police Sylle et Dendre. "Les contrevenants pourront se voir interdire l’accès au parc communal et nous les identifierons rapidement grâce à nos caméras", précise encore la Bourgmestre Jacqueline Galant.

Pour rappel, les visiteurs peuvent accéder au parc de 6h à 22h d'avril à octobre.