L’annonce du projet avait déjà fait grand bruit alors qu’il n’en était qu’à ses prémices. Les réactions devraient dès lors être nombreuses à la suite de la décision de la commune de Jurbise de rendre un avis favorable au projet immobilier de la société Delzelle, qui prévoit la démolition du château Michelet, situé rue de la Gare, en vue de créer de nouveaux logements.

L’enquête publique vient de se terminer et les remarques des différentes parties ont pu être énoncées. Après une première analyse du dossier, le collège communal de Jurbise a donc décidé de se prononcer en faveur du projet. Il faudra toutefois attendre la position du fonctionnaire délégué de la Région wallonne pour qu’un avis définitif soit rendu.

La commune de Jurbise justifie sa position par plusieurs éléments, dont le trop mauvais état du bâtiment. "Ce bâtiment, de belle allure extérieure, a souffert de l’usure du temps et le très long délai de mise en vente par son propriétaire n’a pas permis de trouver un acquéreur disposé à le conserver compte tenu des coûts que cela implique au regard des hypothèses de valorisation", explique le collège.

"Ces caractéristiques intéressantes mais non exceptionnelles ne suffisent pas à refuser d’office tout projet envisageant sa démolition afin de créer de nouveaux logements, en garantissant un espace vert. De plus, la configuration du bâtiment, son ancienneté et les prescriptions en matière de norme de sécurité incendie rendent très hypothétique la possibilité de reconvertir le bâtiment actuel en seigneurie, chambres d’hôtes ou toute autre affectation permettant l’accueil du public. L’absence d’autres candidats acquéreurs peut en témoigner."

La commune souhaite également éviter à tout prix la création de chancres. "Il en va de notre image et de notre dynamisme. Notre commune continue d’attirer de nouveaux commerçants originaux et de nouveaux investissements. Nous pouvons en être fiers, surtout en cette période très difficile au niveau économique." Pas question dès lors de laisser un site abandon, aussi cher soit-il aux yeux des citoyens.

Enfin, le collège insiste sur sa volonté de ne pas freiner les projets visant l’intermodalité et d’éviter le phénomène d’étalement urbain. "Le projet s’implante à côté de la gare SNCB au centre de Jurbise, ce qui justifie d’autant plus le recours à ce type de construction. Il ne s’agit pas d’implanter un immeuble à appartements en contexte villageois rural où la densité est et doit rester faible ! En menant ce type de projet en plein centre, à proximité d’équipements divers, cela évite le phénomène d’étalement urbain et donc participe à la réduction de l’occupation du territoire communal."

Rien n’est donc définitif à ce stade mais la société Delzelle peut s’attendre à obtenir tous les feux verts nécessaires à la concrétisation de son projet.