Il faudra encore patienter quelques jours. Mais dans le courant du mois d’octobre, les Ateliers de 65 ouvriront officiellement leurs portes au cœur de la rue Grande de Dour. L’espace pourrait bien devenir le sanctuaire des artistes de la région qui pourront profiter d’un espace spécialement aménagé tout en partageant leur savoir-faire.

"C’est un nouveau beau projet", sourit Stephen Vinck, de Dour it Yourself. "Il s’agit d’une initiative privée mais soutenue par la commune de Dour née de la volonté de faire quelque chose de cet espace. Les travaux de la rue Grande se terminent enfin et vu la situation du local, il aurait été dommage de ne rien faire. Il viendra compléter l’offre culturel douroise."

Concrètement, les ateliers du 65 accueilleront des ateliers de peinture, de sculpture, de théâtre, de photos et même un atelier de création de chapeau. "Je pense que les gens ont de plus en plus l’envie de s’exprimer, de se tourner vers une activité artistique. Chez nous, ils auront l’opportunité de découvrir plusieurs arts, qu’ils y aient déjà touché ou non."

Le tout dans un espace qui se veut aussi accueillant que chaleureux. "Ils rencontreront des artistes de la région, pourront échanger,… Nous avons par exemple installé un bar pour que ces échanges se fassent le plus naturellement possible, dans un contexte de détente." Une séance d’information sera organisée le 20 septembre prochain (dans le respect des mesures sanitaire, bien sûr.). Une autre se tiendra sur le marché des Saveurs et Terroirs le 18.

"Pour participer aux ateliers, il faudra compter neuf euros pour deux heures, ce qui ne nous semble pas exagéré. Il n’était pas question pour nous de brader la culture en proposant des activités totalement gratuites. Les artistes méritent de gagner leur vie comme tout un chacun." Les ateliers devraient être organisés en soirée, une semaine sur deux, avec possibilité de dédoubler des groupes en cas d’affluence.

L’ouverture des ateliers est imminente et l’excitation monte forcément. "Nous espérons accueillir du monde à la séance d’information, d’une part pour que les gens puissent voir ce que l’on propose, dans quel cadre, et d’autre part pour que nous puissions avoir une idée de la direction à prendre en matière d’ateliers."