La demande avait été formulée par de nombreux habitants du quartier de l’Alliance, à Boussu, inquiets de constater la prolifération des rats. Elle a finalement été entendue par les autorités communales, qui ont fait appel à une société spécialisée. Celle dernière aura pour mission de procéder à la dératisation dudit quartier.

À plusieurs reprises, des citoyens ont tenté de venir eux-mêmes à bout de la problématique… sans grand succès : ni les pièges, ni les granulés de mort-aux-rats ne semblent avoir été suffisamment efficaces. C’est donc auprès de certains élus et sur les réseaux sociaux que l’alerte avait été donnée, de nombreuses rues et habitations étant désormais concernées.

"La société spécialisée désignée annuellement par le collège communal a réalisé un état des lieux sur la propreté du quartier, puis procédé à une dératisation en bonne et due forme", explique le bourgmestre, Jean-Claude Debiève (PS). "Le rapport de la société, après intervention, a fait état d’un manque d’hygiène à certains endroits."

Un constat qui avait déjà été posé par le pouvoir communal, et qui est désormais confirmé. "Les gardiens de la paix et la brigade de la propreté recensent des incivilités fréquentes dans le quartier. Elles se matérialisent sous la forme de dépôts sauvages – évacués le plus rapidement possible par la brigade de la propreté – ou par des déchets ménagers déposés dans des endroits inappropriés, aux dates ne correspondant pas au jour des ramassages publics programmés par Hygea."

Autant d’incivilités qui permettent aux rats de prospérer et de se multiplier tout en profitant d’un buffet à volonté… "Nous entendons mener un travail de sensibilisation à l’attention de la population pour remédier à ce problème", ajoute encore le bourgmestre, qui reste conscient que le quartier de l’Alliance n’est pas le seul à être touché par la présence de rats.

C’est d’ailleurs pour cela que la campagne annuelle de dératisation sera organisée par les services communaux du 26 au 28 mai prochain. "La société qui a été désignée effectuera le traitement dans les services communaux, les lieux dits sensibles répertoriés par les services et les maisons privées." Les interventions dans les maisons privées sont gratuites sur simple demande (0800/99 6&2 ou environnement@boussu.be) et font l’objet d’un rapport détaillé de la société intervenante.

Si ces interventions ciblées devaient ne pas suffire, rappelons que le service travaux/environnement met à la disposition de la population des produits raticides tout au long de l’année. La demande est gratuite et les conseils d’utilisation rappelés à chaque demande.