En matière de sécurité routière, la zone de police boraine s’est toujours montrée proactive. Il faut écrire que pas une commune n’est épargnée par cette problématique et que les campagnes de prévention ne suffisent pas toujours à pousser les automobilistes à lever le pied. Que les plus récalcitrants en tiennent dès lors compte : la zone va se doter de radars fixes.

"Il s’agit d’un matériel de pointe destiné à lutter contre les excès de vitesses, les conduites inadaptées et visant à réduire les accidents avec ou sans blessés", explique la zone. "Concrètement, il s’agit de radars de type NK7 installés, avec le concours de la Région Wallonne, dans des endroits où des vitesses excessives sont régulièrement constatées par notre service circulation routière."

À ce stade, deux lieux problématiques ont été épinglés et ont été placés sous la surveillance de cette technologie. Il s’agit de la RN51, à Quaregnon, et de la rue de Chièvres, à Saint-Ghislain. Les vitesses maximales autorisées y sont de respectivement 50 et 70 kilomètres/heure. "Le matériel a été installé il y a quelques jours. Il est opérationnel et nos policiers sont formés à son utilisation."

En d’autres termes, depuis ce jeudi matin, les conducteurs un rien trop pressés doivent se préparer à mettre la main au portefeuille. "L’acquisition de ces radars s’inscrit dans notre plan zonal de sécurité, dont l’une des priorités est la diminution des accidents de la circulation. Des radars similaires sont d’ores et déjà commandés et d’autre lieux de placements choisis."

À bon entendeur, donc.