Borinage

Le quinquagénaire était fortement endetté, sa maison avait été mise en vente publique.

C’est un véritable drame social qui s’est joué ce mardi soir dans une habitation de la rue Camille Moury. Aux alentours de 22h30, un incendie se déclarait et coûtait la vie à Danilo Cappetti, âgé d’une cinquantaine d’années. Le quinquagénaire était fortement endetté. Sa maison avait d’ailleurs été mise en vente publique. Selon les premiers éléments relevés par les services d’intervention, le doute n’est pas permis : l’incendie a été allumé en désespoir de cause.

À l’arrivée des secours, la maison était déjà ravagée par les flammes. Dans un premier temps, la présence ou non de la victime dans l’habitation n’était pas confirmée. "Les pompiers ont réagi avec énormément de professionnalisme. Les voisins ont été interrogés mais ils ne pouvaient affirmer avec certitude que l’occupant était toujours à l’intérieur", explique Pierre Carton, bourgmestre faisant fonction cette semaine.

© DR

La voiture étant stationnée dans le garage, les doutes ont été confirmés. Le corps de la victime a finalement été retrouvé un peu plus tard dans la soirée. "Les pompiers ont été d’un très grand respect, je tiens à les remercier sincèrement, tout comme les équipes de police et les agents communaux qui sont intervenus pour sécuriser la voirie. " Pierre Carton connaissait un petit peu la victime et s'est dit particulièrement attristé par les faits. "Il était connu dans le quartier, il avait notamment été bénévole à Dour Sports."

Le bourgmestre f.f. s’est par ailleurs assuré que personne ne devait être relogé. "Les habitations mitoyennes ont été épargnées par le feu mais les murs ont évidemment été soumis à une forte chaleur. Les occupants n’ont pu rester chez eux cette nuit mais ont pu compter sur la solidarité de proches ou de voisins. Tous ont pu rester dans les environs, non loin de leur foyer. Nous espérons qu’ils pourront rapidement réintégrer leur logement." L’habitation principale, celle de Danilo Cappetti, est par contre totalement détruite.

Ce mercredi matin, le parquet était attendu sur place pour procéder aux constatations légales.