Borinage

La police dresse le bilan final de ses opérations après cinq jours de festival.

Ce lundi, alors que les derniers festivaliers quittent le site, l’heure était au bilan pour l’organisation mais également pour les services de police mobilisés cinq jours durant. « Le bilan sécuritaire sur les cinq jours peut être considéré comme positif », communique le chef de corps de la zone de police des Hauts-Pays, Patrice Degobert.

À l’exception de quelques embouteillages en heures de pointe, la fluidité de la circulation a pu être assurée. « En matière d’ordre public, on dénombre au total 15 arrestations administratives sur l’ensemble de l’événement, ce qui est très peu au regard du nombre de participants. L’utilisation de nouveaux moyens de détection, notamment des drones et caméras, a permis une gestion améliorée de la sécurité sur l’ensemble des sites. »

On rappellera que malgré les moyens déployés, le festival a été entaché par plusieurs faits. Trois plaintes pour viol ont notamment été déposées par des festivalières. « Les faits de mœurs constatés ont permis de mettre en avant l’action de la cellule d’assistance psychosociale de la Croix-Rouge et sa bonne collaboration avec les services de police afin de traiter humainement les victimes et d’identifier les auteurs. »

En matière de stupéfiants, les contrôles sur le site ont permis le contrôle de 778 personnes et la rédaction de 197 PV pour détention et de 7 PV pour vente. 134 g de résine cannabis, 41,96 g de cocaïne, 309 pilules XTC, 40 timbres LSD, 13,43 g d’amphétamines, 35,25 g de kétamines, 57,53 g de MDMA, deux space cake et deux téléphones ont été saisis. 75 transactions ont été opérées pour un montant de 12 250 euros. Par ailleurs, on notera trois procédures accélérées et quatre auditions Saldus IV.

Au niveau des contrôles routiers menés par la zone de police boraine, les douanes et les taxes, ce sont 707 véhicules qui ont été contrôlés. 66 conduites sous influence de la drogue et 108 conduites sous influence de l’alcool ont été constatées. 82 retraits de permis ont été retirés pour une période de 15 jours. 11 véhicules étaient saisis pour défaut d’assurance, 16 ont été enlevés et 5 ont été immobilisés pour problème de permis de conduire.

Finalement, ce sont 155 P.-V judiciaires et 218 P.-V de roulage qui ont été rédigés. 101, 09 g de résine de cannabis, 80 pilules XTC, 24,92 g de cocaïne, 10,11 g de MDMA, 5,73 g de kétamine, 0,40 g de speed et six pilules LSD ont été saisis. 11.920 euros ont été réclamés pour possession de stupéfiants. Au niveau des amendes impayées, les services ont récupéré 13 979 euros et les taxes 53 034 euros.