C’est un vaste chantier qui touche à sa fin. La rue Grande, à Dour, vient en effet d’être rouverte à la circulation, avec quelques changements à la clé, notamment un changement de sens de la circulation au niveau de la rue Grande, et l’instauration d’une zone 30 km/heure. Mieux vaut donc redoubler de prudence et porter une attention toute particulière à la signalétique installée.

"Ce projet de rénovation était dans les cartons depuis longtemps, il avait été décidé sous l’ancienne mandature et est subsidié de manière très importante", rappelle Pierre Carton (Dour Demain), premier échevin. "Nous touchons à la fin.. La signalisation (panneaux, marquages au sol) relative au stationnement notamment sera installée fin septembre, mais nous souhaitions rendre l’espace aux usagers aussi rapidement que possible."

Les changements opérés suscitent pas mal de réaction, du côté de la population. "On sait qu’il y a une certaine résistance au changement mais les décisions prises ne l’ont pas été sans raison. Toutes ont fait l’objet d’une analyse, de réflexions et de consultations. Le changement de sens de circulation de la rue Grande doit permettre de mieux distribuer les flux de circulation et donc offrir une meilleure fluidité du trafic."

Les commerçants et les résidents du centre-ville ont par ailleurs été invités à se prononcer en temps voulu. "Je pense que l’on est arrivés à un consensus qui est accepté par le plus grand nombre. En matière de stationnement, les dispositions actuelles pourraient encore être amenées à évoluer. Je tiens encore à ajouter que nous n’avons pas travaillé que sur la mobilité automobile. La mobilité douce a fait l’objet d’importantes réflexions."

Des passages cloutés ont été redessinés, des trottoirs élargis, des pistes cyclables développées. "Les espaces dédiés aux usagers faibles sont désormais plus sûrs, notamment aux abords des deux écoles secondaires et des écoles libres et communales de l’enseignement fondamental qui sont desservies par les transports en commun." Il reste désormais à finaliser les aménagements du parc de Dour, dont les murs ont déjà été abattus, afin que celui-ci soit plus ouvert vers le centre-ville.