Les congés de printemps auront été l’occasion pour beaucoup de prendre un grand bol d’oxygène et de rechercher les batteries, même si la météo n’a pas été des plus clémente. À Dour, les promeneurs ont pu allier promenade et découverte grâce à une initiative du Plan de Cohésion Social (PCS) de Dour, en collaboration avec plusieurs acteurs locaux.

Afin de mettre « un peu de couleurs » dans la vie des citoyens et de les pousser au dépaysement, un "parcours Land Art" a vu le jour. "Le projet est né d’une discussion avec les équipes du Centre Culturel de Dour", explique Cédric De Bruyn, éducateur spécialisé au sein du PCS. "On trouvait malheureux, compte tenu de la conjoncture, de ne pas pouvoir proposer plus d’activités en intérieur."

Crise oblige, ce sont bien les animations en extérieur qui sont préconisées. "Nous avons proposé une promenade familiale de cinq kilomètres, entre nature et culture. Pour les plus petits, un parcours d’un peu moins de deux kilomètres était également prévu. Il y avait neuf et quatre "postes" à découvrir grâce à la collaboration avec le centre culturel, l’asbl l’Enfant Phare, la maison des jeunes ou encore la bibliothèque communale, qui a mis des livres à la disposition des promeneurs."

Afin de respecter les mesures sanitaires de rigueur et d’ainsi éviter que trop de monde ne se retrouve simultanément sur les parcours, les participants étaient invités à se manifester auprès de l’organisation. "Globalement, tout s’est très bien passé. Les gens semblaient ravis d’allier promenade et découverte, c’était une façon un peu différente de profiter de ce que notre commune a à nous offrir."

Les participants ont par ailleurs été récompensés par un petit cadeau en fin de parcours, lors de la remise d’un questionnaire qu’ils étaient invités à remplir. "Hormis quelques malheureuses petits dégradations sur les parcours, tout s’est très bien passé. On pense donc réitérer l’expérience, pourquoi pas au moins d’août dans le cadre du projet Été Solidaire." En espérant évidemment que la météo sera plus… Chaleureuse.