Les tapis et tatamis pourront y rester installés de façon permanente.

Le dossier était dans les cartons depuis déjà plusieurs années. Les raisons de se réjouir de sa concrétisation prochaine sont donc nombreuses. D’ici peu, du côté de la rue du Commerce à Élouges (Dour), les amoureux d’arts martiaux pourront disposer d’une salle spécialement dédiée à leur discipline. Le coup d’envoi de ces importants travaux sera donné dans quelques jours.

Jusqu’ici, les clubs devaient faire preuve d’inventivité et de patience : il fallait en effet monter et démonter les tatamis au gré des entraînements organisés dans une salle communale. Conscientes que ce système D n’était ni confortable ni pérenne, les autorités communales avaient décidé d’acquérir l’ancienne salle de gym de l’école Notre-Dame d’Élouges pour y développer un véritable temple dédié aux arts martiaux.

"Il s’agit de travaux de l’ordre de 90 630 euros visant la création et l’aménagement de vestiaires pour obtenir une véritable salle des arts martiaux", explique le bourgmestre, Carlo Di Antonio (DR+). "Le gros attrait pour les clubs réside dans le fait que les équipements de type tapis et tatamis pourront rester à demeure car aucun autre type de sport n’y sera permis."

Il aura fallu du temps pour que les démarches aboutissent. Mais in fine, d’importants subsides – une enveloppe de 50 670 euros – ont pu être obtenus auprès du SPW mobilité et infrastructure. Le chantier, mené par l’entreprise Deroubaix, s’étalera sur 60 jours ouvrables. "Les douches et sanitaires seront totalement refaits et seront accessibles aux PMR, tout comme la salle. Les châssis et portes qui le nécessitent seront réparés, le chauffage central installé et la peinture remise à neuf."

Restera ensuite à trouver un nom adéquat pour baptiser cette salle, plutôt unique en son genre dans la région de Mons-Borinage.