Un ange s'est envolé vers le ciel. Voilà le message sobrement transmis par l'école communale du Centre d'Hornu, via une illustration postée sur sa page Facebook. Ce mardi, c'est toute l'école et même toute une commune qui est sous le choc au lendemain du drame. Quentin, un élève de 9 ans, a perdu la vie lundi après-midi après s'être évanoui en pleine cour de récréation.

Le petit garçon jouait avec ses amis vers 15h30 avant de rejoindre la garderie lorsque tout s'est arrêté brutalement. Quentin est tombé sur le sol et ne s'est jamais relevé, malgré l'arrivée en urgence des services de secours et des tentatives de réanimation durant près d'une demi-heure. Les urgentistes ont ensuite encore essayé de lui venir en aide en l'emmenant à l'hôpital. Il était malheureusement déjà trop tard. Quentin est décédé une fois arrivé à l'hôpital.

Selon les médecins de l'hôpital, le petit garçon a été victime d'une rupture d'anévrisme. "Nous sommes vraiment effondrés", réagit Nathalie Rorive, la directrice de l'école. "On ne s'attend jamais à un tel drame dans une école. C'est vraiment difficile pour tout le monde même si l'hôpital nous a expliqué que ça aurait pu se produire n'importe où."

Une cellule psychologique a évidemment été mise en place pour les enfants et les enseignants dès ce mardi matin au sein de l'établissement. "Nous avons par ailleurs donné ce mardi après-midi un courrier aux parents des enfants de la classe de Quentin. Nous leur laissons la possibilité, s'ils jugent que leur enfant est demandeur d'une aide supplémentaire, de consulter quelqu'un au centre PMS."

Fan de football, Quentin était aussi joueur du RLC Hornu. Le club a d'ailleurs exprimé son émotion sur les réseaux sociaux. "Notre club pleure l'un des siens aujourd'hui. Un de nos petits champions, Quentin, en U11 nous a quittés inopinément. L'ensemble du club tient à marquer son soutien aux parents, sa sœur et l'ensemble de sa famille dans cette tragique épreuve."

© DR