100 000. Il s’agit du nombre de masques chirurgicaux qui alimentent désormais la réserve stratégique constituée par le groupe hospitalier EpiCURA pour faire face à la crise sanitaire qui, malheureusement, se poursuit. Pour ce faire, le groupe a collaboré avec une société belge, Deltrian International.

"Implantée à Fleurus, cette société nous garantit une réserve stratégique disponible à seulement 50 kilomètres et endéans la semaine", communique le groupe hospitalier, qui prend visiblement ses dispositions afin de ne pas revivre le scénario de mars dernier, au cours duquel le personnel soignant s’était retrouvé confronté à une véritable pénurie de matériel de protection.

"La production a d’ores et déjà débuté et la première livraison aura lieu dans les prochains jours." Pour le groupe, ces masques présentent deux avantages principaux. "Il s’agit d’une production locale. EpiCURA est soucieuse du développement durable et privilégie, lorsque c’est possible, les circuits-courts et l’économie locale." Accueillant deux lignes de fabrication jusqu’en juin dernier, Deltrian a doublé sa capacité de production et est désormais équipée de quatre lignes fonctionnelles, uniquement dédiées aux masques citoyens et chirurgicaux.

Par ailleurs, la possibilité d’être fourni en toute circonstance est assurée. "Nous renforçons notre sécurité d’approvisionnement en misant sur un fournisseur proche géographiquement et fiable au vu de sa longue expérience dans la filtration et des partenaires locaux dont il s’est entouré." En effet, l’entreprise carolo fabrique des filtres à air capable de filtrer les plus petites particules d’air pollué et de fournir un air propre.

"Par ailleurs, ces masques chirurgicaux offrent une grande efficacité – protection contre les projections, gouttelettes et fluides corporels, grande perméabilité à l’air, confort, respirabilité – et sont bien entendu certifiés CE. Leur qualité et leur efficacité permettent de lutter efficacement contre la covid-19." Reste malgré tout à espérer que ce combat prenne rapidement fin.