Borinage

La police poursuit ses contrôles.

Présente massivement sur le site et aux abords du festival de Dour, la police comptabilisait ce jeudi 50.000 festivaliers. Compte tenu de la fréquentation, le bilan dressé reste positif, même si l’on rappellera que trois plaintes pour viol sont actuellement traitées judiciairement. Les faits auraient eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. Les victimes ont été prises en charge par la cellule psychosociale de la Croix-Rouge et le service d’assistance aux victimes de la zone de police des Hauts-Pays.

Pour le reste, on notera le contrôle de 243 festivaliers directement sur le site. Il en ressort une arrestation administrative pour trouble de l’ordre public et deux arrestations judiciaires. Au total, 81 PV ont été dressés pour détention de produits stupéfiants et deux pour vente. Ces deux derniers feront l’objet d’une procédure accélérée devant le juge. 24 transactions, pour un montant de 4750 euros, ont été enregistrées.

En matière de stupéfiant, sur le site, 164,03 grammes de marijuana, 74,57 grammes de résine de cannabis, 26,29 grammes de cocaïne, 78 pilules XTC, 12,64 grammes d’amphétamines, 18,71 grammes de MDMA, 8,88 grammes de kétamine et des space cake ont été saisis. Les contrôles ne sont pas limités au seul site du festival, ils se sont étendus aux abords grâce à une collaboration avec la zone de police boraine et les douanes.

Ce sont là 141 véhicules qui ont été contrôlés. 16 conduites sous influence de la drogue et 19 sous influence de la boisson ont été constatées. 20 retraits de permis pour une période de 15 jours ont été ordonnés. Un véhicule a été saisi pour défaut d’assurance, un immobilisé pour problème de permis de conduire et deux véhicules ont été enlevés. 40 PV judiciaires et 42 PV de roulage ont été dressés.

Au niveau des drogues, la police a procédé à la saisie de 265 ,66 grammes de marijuana, 13,15 grammes de résine de cannabis, 12 pilules XTC, 1,09 gramme de kétamine, 10,48 grammes de cocaïne, 3,7 grammes de MDMA et 0,40 grammes de speed. Le montant des transactions pour possession de stupéfiants s’élève à 5100 euros et celui pour amendes impayées à 4423,95 euros. Le service taxe a quant à lui récupéré 9928,96 euros.