Ce jeudi, un radar mobile de la police boraine était installé durant quelques heures juste à côté de l'hôtel de police de Colfontaine, le QG de la police boraine. L'avenue du Docteur Schweitzer s'avère être un axe dangereux où il n'est pas rare que des automobilistes dépassent allégrement la limitation de 50 km/h. Et sur le coup de 17h52, le radar s'est emballé. Une Volkswagen Golf 6 est passé à toute allure : elle roulait à 157 km/h, soit plus de trois fois la vitesse maximale autorisée !

Il n'en fallait pas plus pour faire sortir l'inspecter Bertrand Caroy de ses gonds. "C'est totalement irrespectueux et très dangereux", déplore le responsable du service circulation de la police boraine. "A cette heure-là, il y a du monde sur les routes puisque de gens sortent du boulot ou font des courses. Qui plus est, cette rue est dangereuse parce qu'on est à côté d'un zoning et qu'il y a beaucoup de passage."

Miraculeusement, le chauffard n'a pas commis d'accident à cet endroit. Mais un comportement similaire à d'autres endroits ou d'autres moments pourrait évidemment engendrer des conséquences dramatiques. "Non seulement, c'est complètement irresponsable de rouler si vite mais en plus ça met en danger la vie d'autres personnes. C'est vraiment inadmissible. Surtout en cette période où il faut vraiment éviter d'engorger les hôpitaux."

Voilà pourquoi le service circulation de la police boraine poursuit son combat contre les fous du volant. "Nous nous rendons compte que les infractions routières sont toujours nombreuses. Des gens consomment de l'alcool parce qu'ils ne sont pas bien moralement, d'autres prennent des stupéfiants. Certains conducteurs ne respectent plus rien et roulent à des vitesses incroyables. Notre service continue donc de fonctionner normalement pour éviter et sanctionner ces comportements."

Inutile de préciser que le chauffard flashé ce jeudi sera lourdement sanctionné. Un retrait de permis et une amende très salée l'attendront très prochainement.