Les pompiers sont actuellement sur place.

La matinée a débuté de façon bien difficile pour les pompiers de Mons. Ceux-ci ont été appelés ce dimanche matin pour intervenir du côté de Frameries, sur l'ancien site Doosan et ont pu compter sur le soutien de leurs collègues de Saint-Ghislain et de Dour. L'entrepôt de l'entreprise Lock'O, qui met des box et des espaces de stockage en location, était en effet la proie des flammes. D'épaisses fumées, visibles à plusieurs kilomètres, se dégageaient et par mesure de précaution, il a été décidé de demander aux riverains de rester confinés.


À ce stade, impossible de préciser les origines de l’incendie. La police de l’environnement, également envoyée sur place, a procédé à une série de mesures et d’analyses mais les résultats n’en sont pas encore connus. En début d’après-midi, le bourgmestre de Frameries, Jean-Marc Dupont (PS), annonçait que l’incendie était maitrisé. "Grâce au vent, les fumées ont été bien dispersées. Nous avons pu lever les mesures de sécurité prises, les riverains peuvent donc quitter leur habitation s’ils le souhaitent", précisait-il.

Pour éviter toute reprise, il a été décidé que deux équipes de pompiers resteraient malgré tout sur place jusqu’à ce lundi matin au moins. "Nous ne connaissons pas l’origine de l’incendie et ne voulons pas prendre de risque", poursuit encore le maïeur. D’un point de vue matériel, les dégâts sont colossaux. Une partie de la toiture du hangar s’est effondrée et une bonne partie du bâtiment est totalement détruite. "C’est un volume important, on parle de plusieurs milliers de mètres cubes. Le bâtiment n’est donc pas au sol mais il est fortement endommagé."

A l'heure d'écrire ces lignes, l'incendie est donc circonscrit mais les pompiers de Mons étaient toujours sur place afin de procéder au déblayage. La journée est donc loin d'être terminée.