Pas un jour ne passe sans que le projet de Clarebout Potatoes ne fasse l’objet de discussions à Frameries. Ce lundi encore, plusieurs riverains avaient fait le déplacement au conseil communal pour assister aux débats et maintenir la pression sur des élus qui, rappelons-le, se sont unanimement ralliés à leur combat.

Comme prévu, le conseil s’est ouvert sur la révision partielle du plan de secteur. Une décision qui avait été promise par le collège il y a une quinzaine de jours, après avoir annoncé qu’aucun recours ne serait introduit contre la construction des frigos, mais qui devait être entérinée par les conseillers communaux.

Sans surprise, le point a été voté à l’unanimité. « À notre échelle, la volonté est d’aller vite, de ne pas perdre de temps mais surtout, de sécuriser notre dossier et de ne pas commettre d’erreurs sous le coup de la précipitation », insiste Jean-Marc Dupont (PS), bourgmestre. Dans un premier temps, un bureau d’étude indépendant sera désigné pour constituer le dossier. Les motivations de la commune pour solliciter pareille procédure devront être exposées.

La majorité PS-MR espère déposer le dossier avant les vacances d'été. Ce n’est cependant pas pour autant que le combat sera gagné. Cette demande de modification du plan de secteur devra être soumise à la Région wallonne. Cette dernière devrait se prononcer dans les trois mois sur la possibilité ou non de transformer un site à destination industrielle en zone d’activité économique mixte, davantage réservée aux petites entreprises.

Les enjeux sont importants : une modification du plan de secteur pourrait contrecarrer les plans de Clarebout Potatoes ou tout autre projet de pareille ampleur à l’avenir. « L’administration wallonne garde la main pour décider si oui ou non elle veut nous suivre. » Notons encore que le collège souhaite associer les riverains dans toutes les démarches entreprises. Jeudi, les élus trancheront sur la façon de faire.