On en sait un peu plus sur le décès de la petite Neva à Frameries. Ce mardi, en début de matinée, une personne, dont l'identité n'a pas été communiquée, a appelé le numéro des secours. Quand les services de secours sont arrivés sur place, l'enfant, âgé de 22 mois, était déjà décédé. Les secours, qui ont directement remarqué des traces de coups sur le corps de la fillette, ont sans plus attendre contacté la police, qui a elle-même avisé le parquet. Un juge d'instruction a dès lors été saisi.

Dans la foulée, compte tenu des traces présentes sur le corps de la petite Neva, une autopsie a été pratiquée mardi dans la soirée, à la demande du juge d'instruction. Cette dernière a révélé de nombreuses contusions sur le corps et à la tête de Neva, où plusieurs coups lui auraient été portés. L'autopsie a également révélé que la cause de la mort était une hémorragie cérébrale.

Le compagnon de la maman de la petite fille a été privé de liberté mardi et sera présenté à la juge d'instruction dans l'après-midi, ce mercredi. L'homme, âgé de 28 ans, est visiblement connu de la justice. Originaire de Bruxelles, il gardait la petite Neva, en l'absence de la maman qui était hospitalisée. Le parquet a requis un mandat d'arrêt à l'encontre de cet homme, lequel devrait intervenir ce mercredi en journée, des devoirs d'enquête étant toujours en cours.