Témoin du passé local, le patrimoine se construit et se préserve. C’est en ce sens qu’un appel aux citoyens vient d’être lancé à Frameries. Les amoureux et passionnés du passé des cinq villages de la commune boraine qui disposeraient de quelques trésors au fond d’un tiroir, par exemple, sont invités à se manifester afin que ceux-ci puissent être partagés avec l’ensemble de la population.

Le projet est porté par l’échevine de la mémoire, Barbara Crombez (PS). "Lorsque j’ai pris cette compétence en charge, je me suis rendu à la bibliothèque communale et je me suis rendu compte qu’il n’y avait finalement pas grand-chose", explique-t-elle. "J’ai eu l’envie de créer un fonds d’archive physique mais je me suis rapidement rendu compte que les gens qui disposent de documents ont logiquement envie de les garder."

L’idée de développer un fonds d’archive général a finalement été lancée. "Il rassemble tout ce qui touche de près ou de loin à l’histoire de Frameries, qu’il s’agisse de personnalités, de monuments, de bâtiments ou encore de vie associative, festive,… Nous avons besoin de l’aide de tout le monde, qu’il s’agisse de Framerisois ou non, qui auraient entre leurs mains des archives de notre passé", ajoute encore l’échevine.

Ces documents seraient temporairement mis à la disposition du service communal compétent mais seraient donc restitués aux propriétaires une fois copiés, scannés, reproduits. "Ces personnes seront mises à l’honneur et remerciées car ce n’est que grâce à elles que l’on pourra alimenter le fonds d’archivage." Pour Barbara Crombez, le lancement de ce projet répond à une demande. "On sait que de nombreuses personnes s’intéressent à leur histoire. C’est donc l’occasion de satisfaire leur curiosité !"

Les documents pourront être consultés via un site internet dédié, alimenté en fonction de la réactivité des citoyens. Pour atteindre cet objectif, un contact peut être pris par téléphone au 065/61 12 11 ou via memoire@frameries.be.