L’initiative avait de quoi plaire : à partir de ce samedi 2 octobre, la commune de Frameries et sa bibliothèque communale, en association avec le mini-club de randonnées Rando Kids Activity, aurait dû proposer un cycle de randonnées tournées vers la découverture du patrimoine naturel, culturel et historique de l’entité de sa région, et destinées aux enfants et adolescents à partir de huit ans. Proposée d’octobre à juin prochain, l’activité aurait sans doute permis à de nombreux jeunes de prendre goût à la marche au grand air.

Seulement voilà, il est plus que probable que d’ici ce mardi, l’annulation de ces activités soit confirmée. "Ce n’est pas possible pour moi de les maintenir car il y a bien trop peu d’inscrits", regrette Benoit Debay, fondateur de Rando Kids Activity. "Je ne souhaite jeter la pierre à personne mais la promotion autour de l’activité est intervenue bien trop tardivement. Conclusion, la première sortie est prévue ce samedi et les inscriptions viennent à peine d’être annoncées."

C’est en réalité du côté de la bibliothèque communale, et donc de la commune, que la publicité de ces randonnées aurait dû être assurée. "Il était convenu que je ne m’en occupe pas du tout parce que le souhait était que ces randonnées soient principalement réservées au public des bibliothèques, qui aurait profité d’une intervention financière par la même occasion. J’ai donc laissé les choses se faire. Mais il s’agit d’une activité prévue sur plusieurs mois, qui nécessite une certaine organisation de la part des participants et qui ne se décide dès lors pas à quelques jours du lancement."

La déception pour Benoit Debay est grande. Sportif dans l’âme, cet éducateur avait suivi une formation de guide-randonnée afin d’organiser des activités extrascolaires et faire découvrir aux jeunes leur région et son patrimoine. À Frameries, plusieurs thèmes avaient ainsi été ciblés : randonnée sur le thème des charbonnages, randonnée découverte de la campagne avoisinante, randonné au fil de l’eau, randonnée découverte du bois de Colfontaine,…

À l’heure d’écrire ces lignes, nous avons tenté d’obtenir une réaction du côté de l’administration communale de Frameries, sans succès.