Ce lundi, le conseil communal de Frameries votait (majorité contre opposition) son budget 2022. Ce sont quelque huit millions d’euros d’investissement qui ont ainsi été inscrits. Une enveloppe sera notamment dégagée pour procéder à quelques travaux d’aménagements au bénéfice de la maison de la laïcité de La Bouverie, qui organise des expositions culturelles, des spectacles et représentations théâtrales ou encore des activités pour la jeunesse.

"Nous avions d’abord envisagé démolir la maison qui est située juste à côté de la maison de la laïcité afin de permettre l’agrandissement de cette dernière", précise Arnaud Malou (PS), échevin en charge des travaux. "Des montants avaient même été inscrits au budget pour le permettre. Mais ils se sont avérés insuffisants : non pas parce qu’il y a eu une erreur d’estimation mais tout simplement parce que la démolition représentait un coût exorbitant."

Le collège communal a dès lors dû se repositionner. "Après réflexion et sur base d’une analyse technique, nous avons estimé que le bâtiment voisin pouvait être conservé. Son état n’est pas optimal, nous n’irons pas jusqu’à dire cela. Mais il est malgré tout ok, ce qui nous permet d’envisager son réaménagement au lieu de sa démolition, avec une réflexion pour que les deux bâtiments soient connectés. C’est dans tous les cas moins cher qu’une démolition."

La maison de la laïcité est une propriété communale. Et pour la commune, il s’agit de préserver et de soutenir son action. "C’est un lieu de vie en plein cœur de village, déjà pleinement exploité par l’organisation. Nous sommes convaincus qu’une fois agrandi, l’espace pourra être ouvert à d’autres associations et être plus fonctionnel encore qu’il ne l’est aujourd’hui." Reste donc à entreprendre les travaux.