La commune de Frameries dispose d’une nouvelle mascotte. Déjà furtivement aperçue dans les rues de l’entité, cette dernière fera ses premières apparitions officielles lors des divers événements, lors de rencontres sportives, de fêtes de quartier, de célébrations comme halloween ou Noël. Pas question cependant pour les autorités locales de laisser cet écureuil avide de rencontres et de moments de complicité avec les citoyens sans un nom définitif.

La Maison communale de Prévention a lancé un défi à l’ensemble des classes troisième et quatrième année primaire de la Commune afin que ceux-ci réfléchissent à une idée originale pour le nommer. Onze écoles ont bien voulu relever ce défi. Chaque classe a donc redoublé d’imagination pour proposer le futur nom de la mascotte. Si toutes les propositions reçues étaient bonnes, seules trois d’entre elles ont retenu l’attention. Et pour départager ces trois écoles finalistes, dont le nom sera gardé secret afin que le vote reste impartial, un concours est d’ores à présent lancé.

Le premier nom proposé est Jeffrei. « Après quelques recherches concernant notre cher ami l’écureuil, cette école est partie sur l’idée d’un petit jeu littéraire ; un acrostiche », précise-t-on du côté de la commune. "J pour Joseph Dufrane que l’on nommait Bosquétia (écureuil en patois local), E pour Enn, "C’est nie co Fram’ries", qui est l’hymne local, F pour Frameries, F pour Fables, car Joseph Dufrane en a écrit beaucoup, R pour Rigolo, car il aimait faire rire E pour Écureuil, I pour Imprimerie, car le frère de Joseph Dufrane était directeur d’une imprimerie. Il a créé un journal appelé "Tambour battant". Joseph écrivait d’ailleurs pour ce journal et il signait Bosquétia."

Cette première proposition sera mise en compétition avec Frami. "Lors de la rencontre avec la mascotte, cette école n’a eu qu’une seule envie : lui faire un gros câlin ! Ils ont d’ailleurs trouvé la mascotte super sympathique ! Pour les élèves, il était évident que son côté amitieux ressorte dans son nom !" Fra fait naturellement référence au nom Frameries tandis qu’Ami représente cette symbolique de l’amitié et de la convivialité des Framerisois.

Squiby est la dernière proposition formulée par les enfants. "Avant de donner un nom à la mascotte, cette école a d’abord étudié l’entité de Frameries, a découvert qui était Joseph Dufrane et pour quelle raison, on le surnommait "Bosquétia." Les élèves ont appris énormément de choses sur l’écureuil et ils savent désormais le dire en plusieurs langues. Pour cette école, la mascotte devait avoir un nom court et original."

La première syllabe "Squi" vient du mot "squirrel" (écureuil en anglais) et la seconde syllabe "by" vient des lettres de deux villages de la commune. Le "b" pour La Bouverie et le "y" comme dans Sars-la-Bruyère. Les explications étant désormais claires, les citoyens sont invités à se faire leur choix et à formuler un commentaire sous la publication dédiée de l’administration communale. Les votes seront clôturés le 15 août prochain. À l’heure d’écrire ces lignes, plus de 200 commentaires étaient déjà comptabilisés.