Aux environs de 10h ce matin, le corps d'une petite fille d'un an et demi a été retrouvé sans vie dans son habitation, rue Charles Rogier à Frameries. Un barrage policier a rapidement été déployé dans la rue. Les forces de l'ordre qualifieraient son décès de "suspect", même si les circonstances ne sont pas encore très claires, annonce La Province, qui révèle l'information.

Plusieurs riverains s'interrogeaient déjà tôt ce matin sur l'important dispositif mis en place par la police boraine aux alentours de la rue à Frameries. Une remorque spécialement conçue pour les chiens des forces de l'ordre aurait également été aperçue sur les lieux. Les habitants s'attendaient donc à une mauvaise nouvelle

La jeune fille serait décédée dans des circonstances considérées comme suspectes par la police. Aucune autopsie n'a pour l'instant été réalisée. C'est elle qui confirmera ou non les soupçons de la police. Les pompes funèbres Borgno sont d'ailleurs descendues sur place pour emmener le corps de l'enfant d'un an et demi.

Un homme aurait malgré tout été arrêté par la police dans l'après-midi. Nous ne savons pas encore la raison de sa privation de liberté. L'enquête n'en est qu'à ses débuts et la thèse criminelle doit encore être vérifiée. L'individu pourrait aider les forces de l'ordre à clarifier plusieurs éléments de l'enquête.

Le parquet de Mons s'est saisi du dossier.